Rotation terminée

Voici ce que Grignotte « a écrit » à tous ses copains de promo pendant la rotation :

 

Pascale et moi sommes allées parler de handi’chiens à une famille qui a des jumelles de 10 ans atteint du syndrome d’angelmann. Là, sur le tapis, j’ai été « tripottée » par les deux petites filles qui m’ont tirée, poussée, examinée. elles étaient très intriguées et Pascale est très fière de moi ; il parait que j’ai été stoïque, et très compréhensive ; à un moment j’avais Marion devant et Camille derrière, j’ai éprouvé le besoin de m’éloigner un peu pour respirer et je me suis levée doucement pour aller faire un tour dans la cuisine et jouer l’aspirateur… Marion, soutenue par sa maman car les filles ne marchent pas, m’a suivi partout en rigolant et après nous sommes retournées sur le tapis où c’est Camille qui a pris le relais de l’examen de mes pattes, mes oreilles, mon ventre, mes babines, mes dents… Marion avait déjà fait tout ça et a essayé de retrouver la langue qui lui avait fait un bisou sur le nez. Tout ça avec des cris et des rires bien sûr car les fille ne parlent pas non plus. Je les ai beaucoup regardées, elles sont jolies et marrantes et heureusement à la fin moins brutales avec moi qu’au début. Elles aimeraient peut-être avoir un handi’chien pour leur tenir compagnie et les empêcher de se mettre en danger ? surtout Camille la casse-cou ? Les parents réfléchissent mais… on verra.
Tout ça pour te dire papa Fabrice, que je fais des rencontres sympas et que Pascale est très fière de moi, elle a même dit qu’elle n’est pas sûre que Gloire aurait supporté autant.
Hier par contre, c’était moins amusant, on a fait les magasins et il parait qu’aujourd’hui on recommence, au secours, papa, sauve-moi !
allez faut y aller… léchouilles à tous
Grignotte

 

Grignotte est reparti chez elle, Gloire est revenue à la maison, nous avons repris ensemble le travail (et les câlins !)

Aujourd’hui nous avons réussi à passer entre 2 averses… À bientôt

Pas encore le « top »…

… au niveau genou, il faut que je « m’écoute » et que j’arrête de vouloir faire comme si je n’avais pas été opérée ! Les douleurs ne partent pas parce que j’en fais trop… alors je me calme, si si ! promis.

Hier quand même on a eu une grande journée à la maison du cheval de La Garette(79) où toute la délégation a assistée aux manifestations canines programmées. Nous avons aussi fait une démo et témoigné autant que nous pouvions sur Handi’chiens. C’était un gros travail pour les petits et les grands (chiens) qui au fil de la journée se sont montrés plus calmes en la présence de nombreux chiens de multiples races (je ne connais pas le quart des races).

    

La journée s’est terminée par des échanges de chiens, les deux promos sont en rotation.

Gloire est partie chez Françoise et Alain, et Grignotte est venue à la maison. Elle était déjà venue en visite alors pas de grande découverte. Ulka cherche à jouer avec elle, chose qu’elle ne fait pas avec les golden.

     

Première nuit sans problème. Au moment du repas, après m’avoir rapporter sa gamelle, Grignotte va chercher celle de la copine pour me la rapporter aussi, plus besoin que je me baisse !

À bientôt pour la suite de la rotation.

Treize-Septiers

Gloire est revenue à la maison le 14 mars, juste un mois après mon opération. Le lendemain jeudi, jour de ramassage des poubelles chez nous, j’ai fait un petit tour de quartier, à mon rythme, c’est-à-dire un peu lent au goût de la miss. Cela m’a permis de constater qu’elle est toujours paniquée par les poubelles ! Elle est complètement flippée en approche de poubelle et quand on passe à la hauteur de la-dite poubelle, elle se met à tirer en avant pour s’en éloigner plus vite … et aïe mon genou ! Je lui ai remis une grande poubelle sur la terrasse et maintenant au bout de 15 jours, elle passe assez près sans panique. Une des prochaines étapes consistera à déplacer la poubelle en sa présence, une autre de la faire manger ses croquettes à côté de la poubelle… Je ne sais pas ce qui s’est passé dans sa petite enfance avec une poubelle, elle avait déjà peur quand elle est arrivée mais cela a été aggravé par le fait qu’une poubelle vide est tombée sous l’action d’un grand vent un jour où on passait par là et je trouve que cela met longtemps à s’améliorer…

Deux jours après son retour nous sommes allés à l’école d’aide-soignants. La présence de 6 jeunes chiens de 6 mois et 2 « grands » de 1 an a été appréciée des élèves et des enseignants. Témoignage et échanges intéressants. Pas de photos, nous avions oublié nos appareils…

Depuis, nous avons une vie un peu « pépère » car, avec mes séances nombreuses de kiné, je suis moins disponible et sort moins qu’avant car j’ai encore du mal à marcher. Gloire s’ennuie sans doute un peu et a cherché un moyen de me le montrer : elle a examiné son environnement et  trouvé une faille qu’elle s’est dépêché d’agrandir…

Hier avec Laura et Marie-France, accompagnées de Galaxie et Ginko, nous sommes allées à Treize-Septiers (Vendée), rejoindre Sylvie et Aster. Sylvie, qui a eu son premier chien en 2005, était présente sur la foire expo avec 2 stands, pour promouvoir l’association. Depuis qu’elle a eu son chien, elle met son énergie au bénéfice de l’association et a déjà réussi en 5 ans à financer un chien (13000€) pour quelqu’un. Bravo et merci Sylvie. C’était la première fois que nous la rencontrions mais nous serons certainement appelés à nous revoir. La démonstration faite sur place a été un peu difficile pour les toutous qui étaient très attirés par les déchets de nourriture (frites, saucisses, barbe à papa… ) qui traînaient au sol… Mais le public était nombreux et attentif ce qui était très agréable.